VKS Logo
VKS Logo

Pourquoi VKS

Produits

Apprenez

Compagnie

Blogue
Demo

La plateforme du travailleur connecté et la nouvelle économie connectée

Par: Brenda Santos

17 novembre 2020

connected worker connected economy

Les révolutions industrielles passées ont été marquées par des innovations qui ont profondément transformé la fabrication et la production. Chacune de ces révolutions s’est ajoutée à la révolution et à la technologie qui l’a précédée. Notre révolution actuelle, l’industrie 4.0, elle, est un peu différente. Non seulement elle s’est ajoutée à la technologie de la révolution précédente, mais elle a également habilité les employés grâce à des plateformes de travailleurs connectés, ce qui a changé la dépendance de l’industrie de la fabrication à l’égard des technologies et des processus des révolutions précédentes. Voici ce que je veux dire.

Vous êtes certainement au courant des révolutions industrielles précédentes, mais je vais tout de même vous donner un aperçu:

  • L’industrie 1.0 correspond au début des usines et de la mécanisation.
  • L’industrie 2.0 a été marquée par l’arrivée et la mise en œuvre des chaînes de montage.
  • L’industrie 3.0 a vu apparaître l’automatisation de la production avec les PGI et les machines programmables.
  • L’industrie 4.0 intègre l’Internet des objets (IdO) industriel pour atteindre de nouveaux niveaux d’intégration et d’intelligence.

Nous en sommes actuellement aux balbutiements de la quatrième révolution industrielle, qui poursuit l’évolution des technologies de fabrication et des travailleurs industriels; p. ex. par le biais de la plateforme du travailleur connecté. Chaque geste posé par le travailleur connecté est assisté par les machines et analysé dans un contexte d’extraction d’information utile pour l’entreprise, la chaîne d’approvisionnement manufacturière et l’économie connectée.

plateformes de travailleurs connectés

De plus, les plateformes de travailleurs connectés intègrent les systèmes matériels et logiciels pour habiliter les opérateurs dans l’exécution de leurs processus. Elles fournissent de l’information et des instructions essentielles, forment les employés nouvellement embauchés et de longue date, enregistrent et analysent des données et offrent de l’assistance dans le cadre des tâches quotidiennes.

Grâce aux technologies et aux pratiques de l’industrie 4.0, les plateformes de travailleurs connectés procurent de nouvelles capacités, qui permettent aux manufacturiers de produire efficacement des exemplaires uniques et d’implanter des chaînes d’assemblage multimodèle.

Ce concept de production d’exemplaire unique et de chaîne de montage multimodèle semble aller à l’encontre de l’utilisation passée de la chaîne de montage et de la production de masse d’un article. On peut donc constater que même si les innovations de la deuxième révolution industrielle sont encore utilisées aujourd’hui, grâce aux améliorations apportées par l’industrie 4.0, les fabricants sont maintenant capables de répondre aux demandes personnalisées des consommateurs grâce à la chaîne de montage multimodèle.

Grâce aux progrès technologiques offerts par l’IdO, ainsi que la cueillette et l’analyse des données, les fabricants peuvent maintenant examiner de près leurs chaînes de montage et mettre en œuvre précisément des processus améliorés qui, à leur tour, permettent d’introduire de nouvelles occasions de croissance et d’amélioration continue.

Alors que l’écosystème de connectivité entre les machines, les travailleurs, les chaînes d’approvisionnement de fabrication l’économie connectée se complexifie, il faut se demander : qu’est-ce qui motive cette transformation historique?

L’offre et la demande

L’industrie 4.0 et l’économie (particulièrement le commerce en ligne) sont en cours de transformation et sont façonnées par l’offre et la demande. Tout changement à l’une de ces forces fondamentales entraîne une transformation des autres.

  • Demande : le commerce électronique a changé les comportements et les attentes des consommateurs
  • Offre : Les percées technologiques de l’industrie 4.0 sont à l’origine des changements dans la fabrication et la production.

Changements de la demande

On en parle peu, mais l’une des forces qui ont permis le développement de l’industrie 4.0 est la croissance continue du commerce en ligne. Vous ne serez probablement pas surpris d’apprendre que des entreprises comme Amazon.com changent les habitudes des consommateurs. Cependant, l’ampleur à laquelle se produisent ces changements est sidérante. Selon Walmart, en moyenne, leurs magasins ont une superficie de 107 000 pi², emploient 225 associés et offrent 120 000 articles. De l’autre côté, comme l’explique Emily Dayton dans Amazon Statistics You Should Know, à elle seule, Amazon offre un total de 12 millions de produits. En ajoutant les vendeurs du Amazon Marketplace, on atteint le total vertigineux de 350 millions de produits.

Une bataille de titans est sur le point de s’engager alors que Walmart et Amazon s’affronteront pour les mêmes territoires. La plateforme de vente en ligne de Walmart tentera de prendre d’assaut la forteresse de commerce en ligne qu’est Amazon.

Les consommateurs ont appris à s’attendre à un accès à un vaste éventail de différents produits en ligne et l’exigent maintenant. Le commerce en ligne est en train de façonner les comportements et les attentes des consommateurs et, par le fait même, les chaînes d’approvisionnement d’un bout à l’autre.

Changements de l’offre

Les attentes des consommateurs ont changé la demande, et les fabricants et les détaillants ont appris à changer et à adapter leur offre.

Une personne dans un magasin physique peut prendre un article sur une tablette, examiner l’étiquette et déterminer si ce produit lui convient. Si l’article est remis sur la tablette, le détaillant n’a aucune connaissance de la transaction potentielle.

En revanche, avec le commerce en ligne, ce n’est pas le cas. Les entreprises peuvent obtenir de l’information sur les demandes éventuelles beaucoup plus tôt dans le cycle d’achat. Un acheteur en ligne qui évalue des produits, lit des avis de consommateurs et place et enlève des articles dans son panier d’achats fournit de précieux renseignements au vendeur, qui peut utiliser ces données pour améliorer son modèle commercial ou sa chaîne d’approvisionnement.

Grâce à la capacité de cueillette rapide et précise des données de commerce en ligne, les entreprises peuvent se prévaloir de nouvelles occasions dans la chaîne d’approvisionnement du consommateur. De plus, les produits sont maintenant commandés et expédiés aux consommateurs un à la fois. Les entreprises peuvent ainsi réaliser des économies en capital de stocks et, plus important encore, transmettre de précieuses données aux fabricants et aux détaillants.

Il faut le dire et le redire : le commerce en ligne est en train de révolutionner la façon dont les consommateurs se procurent un éventail de plus en plus large de produits. Les percées technologiques permettent aux entreprises d’adapter l’offre en fonction de la demande.

Les fabricants qui désirent s’illustrer dans l’écosystème du commerce en ligne devront s’adapter rapidement et répondre de façon agile aux demandes de produits variés et aux commentaires des consommateurs.

L’économie connectée

En 1913, Henry Ford a simplifié l’assemblage de sa Modèle T en divisant l’assemblage des 3 000 pièces qui la composent en 84 étapes distinctes. Ces étapes étaient effectuées par des équipes d’employés pendant que le châssis de la voiture était tiré par une corde dans l’usine. Ce nouveau processus a révolutionné la production en réduisant le temps d’assemblage d’une voiture de 12 heures à environ 90 minutes.

De 1914 à 1925, la Ford Modèle T n’existait qu’en noir. Henry Ford disait : « Le client peut faire peinturer sa voiture de la couleur de son choix, pour autant que ce soit noir. » Cette politique avait été mise en œuvre au nom de l’efficacité et de l’uniformité sur la chaîne de montage.

chaîne de montage de Ford

L’efficacité de la production a grimpé en flèche en raison de l’application rigide d’étapes simples, très facilement répétables, qui minimisent les erreurs dans le produit fini. Cette approche de l’industrie 2.0 a mené à la production à grande échelle d’articles de meilleure qualité.

Cependant le passage d’un magasin physique offrant 120 000 produits différents à un magasin en ligne qui en offre 350 millions signale clairement un changement profond dans le nombre de produits uniques que demandent les consommateurs.

Les consommateurs se sont lassés des voitures noires.

Les fabricants qui font partie des chaînes d’approvisionnement du commerce électronique devront assembler des produits de plus en plus variés et personnalisés, et ce de façon rentable. Ces pressions poussent les fabricants à s’adapter et, au bout du compte, à maîtriser la production d’objets uniques et les pratiques de la chaîne de montage multimodèle.

En fait, l’industrie 4.0 fait faire un virage à 180 degrés à l’assemblage de l’industrie 2.0.

La production d’un article unique et la chaîne de montage multimodèle exigent une révision en profondeur des étapes identiques et répétables qui composent la chaîne de montage. Dorénavant, les fabricants doivent faire preuve d’agilité en temps réel et habiliter leurs travailleurs à réaliser un éventail beaucoup plus large de tâches pour fabriquer toute une gamme de produits.

Souvent, les chaînes de montage complexes comportent une série d’opérations verticales, empilées les unes sur les autres, chacune permettant de fabriquer une variante du produit fini. Une entreprise qui peut réunir toutes les conditions mentionnées précédemment n’est pas tirée d’affaire : il est fort probable que ses fournisseurs doivent faire la même chose.

C’est donc dire que pour produire un article unique ou exploiter une chaîne de montage multimodèles de l’industrie 4.0, il ne suffit pas que le travailleur soit « connecté » à une cellule, une zone ou une usine de production autonome; il doit l’être à une échelle beaucoup plus grande, qui inclut la chaîne d’approvisionnement de commerce en ligne et l’économie connectée.

Les fabricants qui font partie de cette économie connectée et de ces chaînes d’approvisionnement doivent résoudre un casse-tête : ils doivent maintenir l’efficacité de la chaîne d’assemblage à grande échelle tout en gérant une chaîne de montage multimodèle.

Avec la chaîne de Montage de Ford, les travailleurs étaient rapidement formés à exécuter la tâche répétitive qu’ils devaient accomplir. Les erreurs pouvaient être rattrapées à une étape ultérieure et le taux d’accidents était minime en raison d’un procédé peaufiné. En revanche, l’exploitation d’une production d’articles uniques et d’une chaîne de montage multimodèle réintroduit les risques d’erreur et augmente les risques d’accident en raison des constants changements de produits.

Une telle chaîne de montage nécessite des travailleurs compétents et expérimentés. Le problème est qu’actuellement, les travailleurs qualifiés n’ont jamais été aussi rares. Les entreprises doivent composer avec une main-d’œuvre composée d’étudiants et de stagiaires, de nouveaux employés qui ont peu de formation et d’expérience et d’employés compétents qui prendront bientôt leur retraite.

En tant que fabricant à l’ère de la révolution du commerce en ligne, aux prises avec ces défis de main-d’œuvre, il est nécessaire de trouver une approche pouvant soutenir adéquatement chaque travailleur, une approche qui doit, en même temps, tenir compte de l’ampleur que prend la production d’articles uniques et personnalisés.

Des solutions grâce à la plateforme du travailleur connecté

Un argument essentiel en faveur du travailleur connecté est l’accessibilité à des instructions claires, exactes, à jour et faciles à comprendre, à chaque étape de la production.

La numérisation des instructions de travail est une stratégie essentielle de l’industrie 4.0 et de la chaîne de montage multimodèle. Il s’agit de la seule véritable méthode pour fournir aux travailleurs les connaissances nécessaires pour produire précisément et efficacement une gamme sans cesse croissante de variations d’un même produit.

Le logiciel d’instructions de travail VKS connecte directement le travail au système de production à grande échelle pour assurer que la bonne étape est effectuée au bon moment, et ce d’une façon répétable et constante. Les instructions de travail numériques permettent de diminuer les coûts, d’accroître la qualité et de réaliser les promesses de la chaîne de montage multimodèle en fournissant à temps des produits qui respectent le prix courant et les spécifications malgré un environnement en constante évolution.

Grâce à VKS, les opérateurs sont intégrés à une plateforme de travailleurs connectés pour obtenir en temps réel des données de contrôle de la qualité, ce qui réduit énormément les erreurs et les problèmes qui pourraient passer inaperçus. De fait, les employés reçoivent en temps réel des instructions étape par étape pour réduire la confusion et le temps d’exécution de chaque tâche, rendant les chaînes de montage plus agiles.

Grâce aux percées technologiques de l’industrie 4.0 en matière de communication de données, d’instructions de processus et de formation des travailleurs, ceux-ci sont considérablement plus connectés à votre entreprise et sont automatiquement beaucoup plus productifs.

L’économie connectée nécessite des travailleurs connectés, munis d’instructions numériques

L’économie connectée

Comme nous avons pu le constater, une étape essentielle pour réussir le passage à l’économie connectée est de connecter les travailleurs. Les plateformes de travailleurs connectés sont indispensables pour répondre aux demandes du commerce en ligne en raison de leurs effets fondamentaux sur la chaîne de montage du secteur manufacturier moderne. En connectant les travailleurs, les entreprises sont plus aptes à faire des suivis, à améliorer leur processus et à collaborer avec les autres membres de leur industrie.

Une façon simple d’entrer dans l’ère de l’industrie 4.0 est de numériser les instructions de travail, ce qui permet de rapprocher les travailleurs de leurs tâches et de leurs outils et de les intégrer à un contexte d’exploitation de plus grande envergure. Les entreprises confrontées à de nouveaux défis découlant de la demande du commerce en ligne et de la rareté des travailleurs qualifiés doivent saisir l’occasion d’habiliter et de connecter leurs travailleurs grâce aux instructions de travail numériques.

Support TermsPrivacy PolicyTerms of Service

© 2022 Visual Knowledge Share, Ltd

This website uses cookies to provide you with the best user experience. By clicking the “Accept” button, you agree to our Privacy Policy and use of cookies. You can disable cookies through your browser's privacy settings.