8 conseils santé pour aider les fabricants à mieux affronter la COVID-19

Par: Margarita Deviakovitch

31 mars 2020

tips for manufacturers

La pandémie de COVID-19 provoquera-t-elle la fermeture de l’industrie manufacturière? Alors que la menace du coronavirus s’intensifie, une grande confusion règne autour de la notion d’essentiel. Lorsqu’on évoque les entreprises « essentielles », les firmes pharmaceutiques et les sociétés alimentaires viennent immédiatement à l’esprit, mais en réalité, quand il s’agit de définir ce qui est essentiel et ce qui est non essentiel, tout n’est pas noir ou blanc. En effet, de nombreuses zones d’ombre entourent cette définition. Par exemple, si des domaines de l’industrie électronique peuvent sembler non essentiels, nous devons nous rappeler que certains composants électroniques sont utilisés dans la fabrication d’équipements hospitaliers indispensables en ces temps de crise!

Personne n’a vu venir la COVID-19 et pourtant, nous y avons tous pensé à un moment donné. Nous avons tous grandi avec des films, des émissions de télévision et des jeux vidéo évoquant un scénario dans lequel le monde entier lutte pour freiner la propagation d’un virus. Le bon côté des choses, c’est que la crise actuelle n’a rien des scénarios apocalyptiques que nous voyons souvent à la télévision. Par contre, nous n’étions pas prêts à passer de la liberté de voyager partout où nous voulions à la distanciation physique et au confinement en quelques jours seulement. Et pourtant, cela fait déjà quelques années que Bill Gates nous met en garde contre la prochaine épidémie.

Le gouvernement fait de son mieux pour surmonter la crise, mais comme VKS est un logiciel d’instructions de travail conçu pour les fabricants par des fabricants, nous savons très bien comment poursuivre au mieux la production pendant la pandémie. Les mois à venir sont incertains et nous devons les vivre au jour le jour. En attendant que le monde revienne à la normale, voici huit mesures importantes que les entreprises manufacturières peuvent prendre pour tenter de mettre fin à la propagation du coronavirus. La bonne nouvelle c’est que la mise en œuvre de ces mesures requiert très peu de ressources supplémentaires.

1. Utilisez des marquages au sol 5S dans votre usine

Depuis la conception du système par Toyota, l’utilisation de marquages dans l’atelier constitue l’une des meilleures mesures que toute entreprise peut prendre pour créer un lieu de travail sécuritaire et efficace. Afin de s’adapter aux directives croissantes du gouvernement, les entreprises manufacturières utilisent désormais le ruban adhésif à des fins autres que la délimitation de l’espace de circulation ou l’identification des emplacements prévus pour les palettes.

Les entreprises de fabrication intelligente sont en train de diversifier les usages des marquages 5S, en les utilisant notamment pour indiquer où marcher lorsqu’on entre dans un bâtiment et où se tenir pour rester à une distance sécuritaire des autres personnes. En utilisant du ruban de marquage pour plancher, vous pouvez également vous assurer que les vérificateurs et les inspecteurs en assurance qualité restent dans la zone de sécurité recommandée et distinguent clairement les portes « Entrée uniquement » des portes « Sortie uniquement ».

2. Installez des écrans de protection

Avez-vous remarqué que certaines épiceries ont commencé à installer des écrans de protection entre le caissier et les clients? L’idée est brillante, mais, franchement, cette mesure aurait dû être mise en œuvre il y a longtemps. De plus en plus d’usines adoptent également cette solution. L’installation d’écrans de protection est l’un des meilleurs moyens pour enrayer la propagation du virus. En fait, notre société sœur CMP a déjà commencé à produire ces écrans à l’aide de notre logiciel d’instructions de travail!

Non seulement ces écrans de protection protègent chaque travailleur de l’intérieur, mais ils offrent également une couche de protection supplémentaire pour l’ensemble du personnel de l’usine au cas où la personne qui se trouve à l’intérieur de l’écran de protection serait infectée. Malheureusement, la COVID-19 et d’autres maladies infectieuses sont souvent asymptomatiques. Comme le souligne The Guardian, des études montrent que de nombreuses personnes peuvent être des porteurs sains du coronavirus. Avec les écrans de protection, vous pouvez au moins essayer de contenir la propagation du virus si vous mettez également en place des changements de quart de travail.

3. Décalez les quarts de travail et les heures de repas

Renvoyer un employé chez lui peut parfois être synonyme d’arrêt complet de la production. Vous devez donc réfléchir à tous les moyens possibles pour réduire au maximum les contacts. L’un des tout premiers changements sur place que vous devez envisager est le décalage de vos quarts de travail. Instaurez un décalage de 30 minutes entre vos quarts de travail du matin et ceux du soir. Veillez à ce que les équipes de chaque quart de travail utilisent des espaces communs différents, lesquels peuvent être délimités à l’aide du ruban susmentionné. C’est encore mieux s’il n’y a pas d’espaces communs, mais cette option n’est pas toujours possible. Si tel est le cas, faites au moins en sorte que les employés puissent commencer à travailler immédiatement à leur arrivée.

N’oubliez pas le processus de pointage à l’arrivée. Vos employés ont-ils besoin de passer ou de glisser une carte-clé pour pointer à l’arrivée? Si possible, trouvez d’autres moyens de faire le suivi des quarts de travail qui n’impliquent aucun contact entre les employés et les objets qu’ils peuvent éviter de toucher. Cela peut sembler excessif, mais il est important de se rappeler qu’une seule personne infectée par le coronavirus peut le transmettre à plusieurs autres personnes et entraîner l’arrêt total de la production.

En parlant de décalage, vous ne pouvez pas espacer les quarts de travail sans décaler aussi tout le reste. Ainsi, assurez-vous également qu’il existe une distance sécuritaire entre les employés pendant les repas. Maintenez un espace d’au moins un mètre (trois pieds) entre les personnes et envisagez de définir des heures de repas différentes pour chaque service.

4. Instaurez des mesures de santé et de sécurité supplémentaires

Il va sans dire qu’il est impératif de renforcer les mesures sanitaires et de sécurité pendant la pandémie. De telles mesures devraient d’ailleurs être appliquées de manière permanente, c’est-à-dire même lorsque tout reviendra à la normale.

Le nettoyage et la désinfection doivent s’effectuer selon un horaire régulier, notamment au début et à la fin du quart de travail. Rappelez aux travailleurs qu’ils doivent désinfecter tous les coins et recoins de leur lieu de travail, se laver les mains lorsqu’ils entrent ou sortent des espaces communs, appliquer les règles d’hygiène générale et être prudents.

On ne saurait trop insister sur l’importance de tousser dans le coude et de se laver les mains avec du savon pendant au moins 20 secondes en cette période de crise. Ne négligez rien; affichez autant de rappels que possible dans toute l’usine, et n’oubliez pas les toilettes!

5. Utilisez VKS pour communiquer avec votre personnel

Dans le cas du coronavirus et d’autres maladies hautement infectieuses, transmettre les informations le plus rapidement possible est l’un des meilleurs moyens de prendre le contrôle de la situation. Grâce à VKS Lite, vous pouvez facilement transmettre des instructions à l’atelier sans jamais entrer en contact avec qui que ce soit.

Vous pouvez également utiliser les formulaires intelligents de VKS Pro pour communiquer avec vos employés et recueillir des données auprès d’eux en quelques minutes. À titre d’exemples, nous pouvons citer les fiches d’auto-vérification pour dépister les symptômes de COVID-19 chez vos employés, les messages automatiques pour rappeler aux travailleurs de pratiquer la distanciation physique, de se laver les mains fréquemment, etc. Certaines entreprises intègrent même une « blague du jour » pour partager quelques sourires!

6. Réorientez la production

Votre usine est-elle considérée comme non essentielle? Alors, envisagez de réorienter la production si c’est possible. Ford et General Motors sont déjà passés à la fabrication de respirateurs, tandis que Givenchy, Christian Dior et Absolut Vodka fabriquent désormais des désinfectants pour les mains afin de pallier les pénuries dues à la pandémie.

Vous vous dites peut-être que ces grandes marques disposent de ressources largement suffisantes pour réorienter leur production en un clin d’œil, mais le fait est que, même si leurs équipements de production pouvaient être utilisés pour fabriquer de nouveaux produits, les employés de leurs ateliers ne possédaient probablement pas les connaissances nécessaires pour accomplir les nouvelles tâches.

C’est là que les instructions de travail entrent en jeu. En créant des instructions de travail et des procédures opérationnelles normalisées (PON) détaillées pour chaque tâche, vous pouvez facilement améliorer les compétences de votre personnel et le préparer à relever de nouveaux défis.

7. Mettez en œuvre une politique de travail à domicile

En général, cela est impossible dans le domaine de la fabrication. Mais si vous avez la possibilité de laisser vos employés travailler à domicile, faites-le avant qu’il ne soit trop tard. Dans de nombreuses régions du monde, comme aux États-Unis et au Canada, une multitude de services non essentiels ont déjà été contraints de s’arrêter. Plus vous appliquerez rapidement certaines de ces mesures, plus votre entreprise économisera, et ce, d’autant plus que les prochains mois sont incertains.

Dans tous les cas, votre première étape consiste à déterminer qui peut travailler à domicile. Ce n’est pas parce qu’une personne travaille au bureau qu’elle peut forcément travailler à domicile. Parfois, certains logiciels ne sont disponibles qu’au bureau et c’est ce genre de situation qui nous oblige à réévaluer la meilleure façon de nous préparer pour l’avenir. Une fois la pandémie terminée, tirez-en des leçons et assurez-vous que toute personne qui travaille sur un ordinateur peut également travailler à domicile en cas de besoin. Même General Motors conseille à ses employés de travailler à domicile « si la nature de [leur] travail le permet ».

Vous vous demandez peut-être : « Qu’en est-il des superviseurs de la production qui ont besoin d’accéder aux installations de production? » C’est une question très pertinente; et cela nous amène d’ailleurs à notre prochain point.

8. Adaptez avant qu’il ne soit trop tard

Plus que tout, il est important de suivre les directives du gouvernement et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en gardant à l’esprit les conseils ci-dessus. Il est également essentiel de vérifier au quotidien les dernières mesures et recommandations préconisées, car leur mise à jour s’effectue à une fréquence si rapide que la plupart des entreprises ne peuvent pas suivre. Plus vite vous recevrez les informations, plus vite vous pourrez mettre en œuvre les changements et poursuivre vos opérations.

Une chose est sûre : nous sommes tous dans le même bateau et nous devons impérativement nous entraider en ces temps difficiles. C’est pour cette raison que nous offrons gratuitement le VKS Lite jusqu’à la fin de la pandémie.

This website uses cookies to provide you with the best user experience. By clicking the “Accept” button, you agree to our Privacy Policy and use of cookies. You can disable cookies through your browser's privacy settings.