Dix idées simples pour réduire les dépenses dans les entreprises manufacturières

Par: Stephanie Young

24 avril 2020

Money Saving Ideas for Manufacturing

En tant que fabricant, vous cherchez sans cesse à réaliser des économies. Cela va sans dire. Toutefois, savez-vous vraiment où va cet argent? Avez-vous une idée de vos pratiques opérationnelles non efficientes et du gaspillage que vous faites?

Vous avez certainement mis en place de nombreuses mesures de réduction des coûts, mais est-il possible que vous puissiez en faire plus pour optimiser vos processus et réduire les dépenses? La réponse, c’est oui! Quelles que soient les mesures actuelles de votre organisation, rien n’est immuable; il y a toujours place à l’amélioration et à l’innovation.

À cette fin, voici dix des façons les plus efficaces et novatrices de réduire les coûts pour croître, prospérer et demeurer concurrentiel.

1. Améliorez l’efficacité de votre main-d’œuvre grâce aux instructions de travail numériques

Dans un monde désormais axé sur la technologie et tourné vers l’avenir, il est étonnant que de nombreuses entreprises utilisent encore des applications de base comme Word ou Excel ou, pis encore, des copies papier pour transmettre leurs directives. Malgré la pertinence de ces outils par le passé, l’utilisation des technologies numériques est désormais essentielle.

Contrairement aux processus désuets d’autrefois, les solutions d’instructions de travail numériques, comme VKS Lite, permettent aux entreprises manufacturières non seulement de fournir leurs directives par voie numérique, mais aussi de faire le suivi de leur travail et de leurs données, de faciliter la communication entre les équipes et d’avoir une pleine visibilité sur les projets en cours. Outre l’amélioration des processus et la convivialité pour les employés, les instructions de travail électroniques contribuent à réduire les coûts. Votre entreprise éliminera jusqu’à 95 % des défauts de production, augmentera la productivité de 20 %, en plus de voir la précision du processus décisionnel s’améliorer. Les instructions de travail numériques peuvent également servir à réduire le temps de formation, grâce à la collecte de connaissances tribales et à la réduction de l’écart de compétences.

2. Mettez en œuvre des pratiques de contrôle de qualité plus strictes pour réduire le gaspillage

Malheureusement, le gaspillage est une réalité à laquelle les fabricants doivent faire face et qui peut s’avérer coûteuse. Le secret réside dans le contrôle de la qualité. Les usines qui n’ont aucun processus rigoureux de contrôle de la qualité en place, ou celles qui comptent uniquement sur l’œil humain pour déceler les imperfections, se trouvent souvent aux prises avec des défauts et des rebuts excédentaires en phase de post-production.

Alors, comment éliminer l’erreur humaine et améliorer le contrôle de la qualité? Vous l’avez deviné : la technologie – plus précisément, la technologie intelligente. L’avènement de l’Internet des objets (IdO) a rendu non seulement possible, mais facile le contrôle de la qualité des matières, l’identification des défauts sur la chaîne de montage et l’envoi d’alertes en temps réel en cas de problème. Tout est une question de données : la saisie, la communication, la réception, ainsi que la prise de mesures à cet égard. Les usines dotées de l’IdO seront en mesure de signaler et de régler immédiatement tout problème éventuel et inévitable avant qu’il ne devienne un rebut de la production.

3. Privilégiez la santé et la sécurité de votre main-d’œuvre

Une main-d’œuvre malade ou susceptible de se blesser peut assurément faire grimper les coûts. Non seulement l’absentéisme nuit gravement à la productivité et aux finances de l’entreprise, mais en plus, il mine le moral des employés. Soyons réalistes, il peut affecter le désir d’un travailleur en bonne santé de se donner à fond. Une telle situation entrave le fonctionnement des chaînes de montage, car les entreprises manufacturières doivent composer avec un effectif réduit ou faire appel à des travailleurs temporaires qui ne possèdent peut-être pas les compétences ou l’expérience spécialisées nécessaires pour accomplir les tâches requises. Ajoutez à cela les coûteuses réclamations d’assurance liées à une maladie professionnelle ou à un accident de travail, et l’entreprise se retrouve avec un passif financier important.

Heureusement, il existe plusieurs moyens pour favoriser la santé de ses employés et réduire les coûts. Quels sont-ils? Tout d’abord, la haute direction de l’entreprise doit cultiver un esprit critique selon lequel elle est personnellement responsable de la sécurité de ses travailleurs. Ensuite, tout est question de technologie, comme l’automatisation, la robotique et l’IdO. Avec les bonnes technologies en place, les gestionnaires peuvent faire le suivi des maladies, révéler les tendances à corriger, signaler les quasi-accidents sur le lieu de travail et recevoir une alerte en cas de danger pour l’environnement (par exemple, une fuite de gaz qui autrement serait passée inaperçue). De plus, les produits technovestimentaires munis de capteurs permettent d’alerter vos employés lorsqu’ils se trouvent trop près d’une machine et de leur éviter une blessure potentiellement grave. L’ensemble de ces mesures peut avoir une incidence importante sur le bien-être général de la ressource la plus précieuse de votre entreprise : vos travailleurs.

Vous n’êtes pas tenus de me croire sur parole; vous n’avez qu’à regarder les recherches. Selon une étude menée par le magazine Plant Engineering, 83 % des cadres supérieurs et du personnel d’exploitation ont vu une augmentation marquée de la productivité à la suite de la mise en œuvre d’un programme de sécurité, sans compter une diminution des coûts liés aux blessures et aux assurances.

4. Examinez de près votre chaîne d’approvisionnement

Contribution à votre entreprise

Si vous ne surveillez et ne gérez pas activement les processus et protocoles de la chaîne d’approvisionnement de votre entreprise, alors vos résultats financiers en pâtissent très certainement. Prenons l’exemple des frais d’entreposage. Peut-être tenez-vous des stocks supplémentaires pour répondre aux fluctuations et aux variations du marché. De cette façon, vous vous assurez un certain réconfort, mais celui-ci n’est pas sans conséquence.

C’est ici que la technologie intelligente (aussi appelée IdO) entre en jeu. Celle-ci, grâce à des processus de réapprovisionnement parfaitement synchronisés, permet aux entreprises manufacturières de s’assurer d’avoir suffisamment de stocks sur les étagères. De plus, les machines munies de capteurs peuvent transmettre des données qui avisent, instantanément, des mesures critiques à prendre. La mise en place d’une technologie intelligente entraîne de nombreux avantages pour les gestionnaires de la chaîne d’approvisionnement : suivi des biens en temps réel, contrôle des événements dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement et prise de décisions rentables en matière de stocks.

5. Négociez et négociez encore!

La technologie n’est pas votre seul moyen de réaliser des économies dans la chaîne d’approvisionnement. En effet, vous pouvez faire appel à vos compétences en négociation pour vous assurer d’obtenir le meilleur prix pour les matières premières. Autrement dit, ne prenez rien au pied de la lettre. Demandez des rabais, chaque fois. Faites-le jusqu’à ce que la commande soit passée. Qui ne tente rien n’a rien. Parmi les autres demandes que vous pourriez faire, il y a le fret payé d’avance, des modalités de financement favorables ou toute autre chose que le fournisseur serait prêt à vous offrir. Si cela ne donne rien, envisagez de faire une comparaison des coûts avec d’autres fournisseurs. Mentionnez des prix compétitifs pour négocier de meilleures offres avec vos fournisseurs actuels ou les fournisseurs de votre choix.

Diverses tactiques s’offrent à vous pour négocier avec les fournisseurs. Les relations demeurent fluides : comprenez bien les modalités de votre contrat et ne craignez pas de redéfinir les relations que vous entretenez avec vos fournisseurs pour obtenir un résultat qui soit avantageux pour les deux parties.

6. Réduisez vos coûts énergétiques grâce à une meilleure technologiey

Si la technologie joue un rôle crucial dans l’amélioration des opérations commerciales et la sécurité des travailleurs, vos factures d’électricité peuvent également bénéficier de ses avantages considérables. Pensez au fonctionnement quotidien de votre installation énergivore : chauffage, climatisation, éclairage et alimentation de l’équipement, pour n’en nommer que quelques-uns. En apportant ne serait-ce que de légères améliorations à chacun des processus ci-dessus, vous réduirez une part importante de vos coûts énergétiques.

Voici quelques mesures que vous pourriez prendre :

  • Installez des thermostats et des capteurs intelligents pour gérer vos fonctions de chauffage et de climatisation;
  • Trouvez des fuites dans votre système d’air à l’aide d’un équipement de détection à ultrasons;
  • Modernisez votre matériel de fabrication pour le rendre plus efficace sur le plan énergétique;
  • Utilisez la technologie intelligente pour mettre l’équipement hors tension lorsqu’il n’est pas utilisé.

Les solutions sont nombreuses pour optimiser la consommation énergétique et réduire les coûts associés. En prime? Vous faites un petit geste pour la planète en améliorant votre bilan carbone. C’est une chose à considérer.

7. Soyez à l’écoute de vos employés

Ce sont vos travailleurs qui utilisent les machines, les outils et les processus, et ce sont eux qui constatent, de première main, si tout se passe bien (ou pas). Trop souvent, la haute direction prend des décisions stratégiques sans égard à l’opinion des travailleurs de première ligne. Votre personnel peut apporter une perspective unique et inestimable sur la situation à plus grande échelle. Bien sûr, les données en noir et blanc restent essentielles. Cela dit, l’apport humain de ceux qui connaissent le mieux les tâches quotidiennes ne peut pas être remplacé par un algorithme ou un graphique.

Il demeure que les ouvriers de votre usine savent où survient le gaspillage et qu’ils souhaiteraient probablement formuler des recommandations sur les améliorations à apporter. Faites-les donc participer aux discussions plus stratégiques de l’entreprise pour améliorer leur moral, leur engagement et leur productivité. Au bout du compte, ces retombées positives contribueront au résultat financier de votre entreprise.

8. Adoptez des pratiques d’entretien préventif

Malgré l’essor de l’IdO dans les usines de fabrication, beaucoup maintiennent une stratégie d’entretien planifié en ce qui concerne l’équipement et ne prennent pas la peine de réparer ce qui fonctionne. Cependant, les études indiquent que l’équipement tombe en panne de manière aléatoire (c’est-à-dire avant que l’entretien ne soit planifié) dans 82 % des cas. Une telle situation force les fabricants à adopter une approche réactive (et coûteuse) pour réparer les machines. Quelles sont les conséquences d’une seule défaillance imprévue? Temps d’arrêt non planifié, retards de production et… perte de bénéfices.

Grâce à une approche prédictive de l’entretien et à des machines munies de capteurs qui peuvent détecter les pannes avant qu’elles ne nuisent aux activités commerciales, les entreprises manufacturières peuvent réaliser plusieurs économies. En fait, selon un rapport de PWC, l’entretien prédictif permet de réduire les coûts de 12 %, d’améliorer la durée de disponibilité de 9 % et de prolonger la durée de vie d’une machine vieillissante jusqu’à 20 %.

9. Automatisez les processus manuels répétitifs

Rien ne remplace un travailleur dans une usine de fabrication. Du moins, pas entièrement. En effet, bien que ce dernier joue un rôle essentiel au fonctionnement et au succès de l’usine, certains processus manuels répétitifs peuvent être remplacés ou consolidés par une automatisation.

Cédez les tâches qui n’exigent aucune participation humaine à la technologie. Le tout sera accompli plus rapidement et plus efficacement, en plus de donner probablement des produits de meilleure qualité. Malgré nos réticences, il faut reconnaître que les êtres humains ne sont pas parfaits et sont enclins à commettre des erreurs. La technologie et les tâches automatisées permettent ainsi d’éliminer l’erreur humaine. Non seulement vous économiserez de l’argent grâce à des processus plus efficaces, mais vous optimiserez aussi votre main-d’œuvre en la réaffectant à des tâches qui nécessitent réellement une attention humaine.

10. Mettez en place des indicateurs de rendement clés (IRC)

« Prenez vos mesures deux fois plutôt qu’une et ne coupez qu’une seule fois. » Vous avez probablement tenu compte de cet avertissement la dernière fois que vous avez participé à un projet de bricolage à la maison. Ce n’est pas sans raison : vous réduisez ainsi le risque d’erreur et, ultimement, vous évitez de gaspiller du matériel.

L’heure est maintenant venue d’appliquer ce principe de mesure à vos opérations de fabrication, en surveillant, en analysant et en corrigeant les différents processus de votre usine pour prévenir les erreurs coûteuses avant qu’elles ne surviennent. Quels sont-ils? les IRC (indicateurs de rendement clés) vous seront très utiles!

En quoi consistent-ils? Voici l’essentiel : vous définissez les variables de votre processus de fabrication qui bénéficieraient d’une mesure continue du rendement. Vous pourriez notamment analyser les variables suivantes :

  • Volume de production
  • Coûts de production
  • Temps d’arrêt des machines/Temps d’arrêt imprévu
  • Fréquence des défauts
  • Taux de retours clients
  • Livraison ponctuelle
  • Rotation de l’actif
  • Coûts unitaires au fil du temps

C’est seulement lorsqu’on mesure et fait le suivi des résultats que l’on constate les bonnes pratiques, les lacunes et les changements à apporter.

Il est important de se rappeler qu’il n’existe pas de solution unique ou de solution miracle qui puisse réduire considérablement les coûts et entraîner une hausse spectaculaire de la rentabilité. Il faut mettre en place une série de mesures qui, ensemble, peuvent avoir une incidence importante sur la santé financière de votre organisation. Étant donné les progrès fulgurants sur le plan de la technologie, les occasions d’optimisation des activités se multiplient chaque jour. Pour assurer une approche holistique visant à limiter les coûts et à maintenir les profits, il convient d’agir intelligemment, de faire preuve d’innovation, d’être prêt à remettre en question le statu quo et de collaborer avec d’autres partenaires.

This website uses cookies to provide you with the best user experience. By clicking the “Accept” button, you agree to our Privacy Policy and use of cookies. You can disable cookies through your browser's privacy settings.