3 Problèmes modernes de fabrication et comment les résoudre

Par: Ben Baldwin

10 juin 2021

manufacturing problems

Les problèmes de fabrication arrivent rarement seuls. Avec la transformation numérique de l’industrie, toutes les parties de la production sont reliées entre elles. Un défi qui survient dans un aspect aura des répercussions dans d’autres aspects. On constate souvent que les problèmes se déplacent progressivement d’un silo apparemment indépendant vers un autre silo, pour éventuellement entraîner des répercussions sur les résultats nets.

Cela est particulièrement vrai dans le cas de ces trois problèmes de fabrication :

  1. Données négligées
  2. Déséquilibre des stocks
  3. Marge brute inexacte

La façon dont une entreprise moderne gère ses données en dit long sur son succès. La gestion des données a une incidence sur le suivi des produits et des matériaux, sur l’établissement des stratégies d’inventaire et sur le calcul des profits. Une analyse des données adéquate permet aux fabricants d’améliorer leurs activités, d’équilibrer leurs mesures des stocks et d’obtenir de meilleurs résultats financiers.

Examinons les causes profondes de ces trois problèmes de fabrication afin de trouver des solutions efficaces pour améliorer vos activités et accroître votre profitabilité.

Problème no 1 : Données négligées

« Les données traitées sont de l’information. L’information traitée est des connaissances. La connaissance est la sagesse. » - Ankala V. Subbarao

données négligées

Dans la citation précédente, Ankala V. Subbarao, fameux mathématicien et théoricien des nombres, souligne la valeur exponentielle des données. Derrière ce qui peut sembler des nombres au hasard se cache la puissance des connaissances et de la sagesse.

Pour les entreprises modernes, ce sont les données qui permettent de régler les problèmes de fabrication et d’améliorer les activités commerciales. Facilitant autant la compréhension des besoins de vos clients que des besoins de votre production, la bonne gestion des données permet d’éviter de gérer à l’aveuglette la fabrication et la chaîne d’approvisionnement.

Malheureusement, trop souvent, on n’accorde pas à la gestion de données la place qui lui revient. Pire encore, certaines entreprises ont tellement de données qu’elles ne savent plus quoi en faire. Elles sont dépassées par le volume d’information à leur disposition dont elles pourraient profiter. Les fabricants investissent donc dans des mégadonnées, mais ne profitent pas de tous les avantages qu’ils peuvent en tirer.

Solution : Cinq questions auxquelles vous devez répondre

Malgré la grande quantité de mesures qui permettent d’obtenir de l’information utile, il faut miser sur la qualité plutôt que sur la quantité pour tirer parti de vos données au maximum. Vous voulez vous assurer que chaque octet des données recueillies, peu importe le volume, est exact et propre à votre exploitation.

Posez-vous ces cinq questions et posez-les aussi à votre équipe pour vous permettre de tirer la meilleure partie de vos pratiques d’extraction des données.

1. Quelle information doit être recueillie?

Il est essentiel de déterminer des objectifs précis au moment de recueillir des données. Voulez-vous obtenir de l’information sur le profit, la productivité, les stocks, la satisfaction de la clientèle ou autre chose? Une multitude de facteurs peut donner aux fabricants l’information dont ils ont besoin.

On devient rapidement dépassé si on examine un grand volume de données sans objectif précis. Établir un objectif clair vous aidera à extraire l’information la plus pertinente pour votre exploitation.

2. D’où proviendront les données?

Une fois que vous avez déterminé vos buts et vos objectifs, vous serez en mesure d’utiliser les outils les plus appropriés pour recueillir les données dont vous avez besoin. Pour ce faire, une source fiable conçue spécialement en fonction de votre exploitation sera indispensable.

Des programmes comme un système d’exécution de la fabrication axé sur le travailleur constituent une excellente source de données, car ils associent vos travailleurs à leurs tâches sur le plancher; il s’agit de la plus importante source de données récupérables.

3. Quand les données seront-elles lues?

Cela implique la période au cours de laquelle les données sont enregistrées et analysées. L’information accumulée sur une période d’une année ou d’une semaine fournit des renseignements très différents sur votre entreprise. L’acquisition de données précises dépend de l’information dont vous avez besoin et du moment où vous en avez besoin.

Si l’objectif est l’amélioration d’un processus, il sera utile d’extraire souvent des données pour constater immédiatement les effets. Par contre, si vous désirez extraire des données d’une exploitation établie, l’extraction peut être effectuée toutes les semaines ou tous les mois. Il peut être tentant d’extraire le plus de données possible, mais il n’est pas utile d’inonder votre équipe de données inutiles.

4. Qui analysera les données?

Il est important de faire appel aux bonnes personnes, qui possèdent la qualification, l’aptitude et les compétences générales pour adéquatement transformer ces données en information et en connaissances. Outre les personnes qui possèdent la qualification et l’expérience en analyse de données, les personnes capables de communiquer clairement ou qui font preuve d’esprit critique sont également parfaites pour ce poste.

5. Comment les décisions seront-elles prises une fois les données traitées?

Encore une fois, il faut mentionner l’importance d’établir des objectifs et d’élaborer un plan général. Il est fort probable que ces objectifs changeront au fur et à mesure que les données seront transformées en information et en connaissances, mais un plan d’action évolutif vous permettra de demeurer sur la bonne voie.

Un modèle d’amélioration qui peut être utile est la méthode DMAIC (acronyme pour Define, Measure, Analyse, Improve, and Control), qui vous aidera à définir, à mesurer, à analyser, à améliorer et à contrôler votre processus au fur et à mesure que vous acquérez de nouvelles connaissances et de l’information précieuse.

Problème no 2 : Déséquilibre des stocks

Les problèmes de gestion des stocks les plus courants se regroupent en deux catégories bien connues : vous avez trop ou pas assez de stocks. Pour une entreprise, ces deux problèmes peuvent être catastrophiques.

  • Un surplus de stocks peut faire grimper vos coûts et diminuer la valeur de vos produits et de vos matériaux.
  • Un manque de stocks peut ralentir votre production et décevoir vos clients.

Vos besoins en gestion de stocks dépendent de votre production et de votre demande : l’équilibre des stocks dépend entièrement des besoins de votre exploitation ainsi que des demandes de vos clients et de vos productions.

Solution : déterminez l’équilibre qui répondra à vos besoins

De plus en plus, les fabricants adoptent la transformation numérique de l’industrie 4.0 et utilisent les données pour faciliter la gestion des stocks. Grâce aux données propres à votre exploitation, vous êtes plus à même d’atteindre l’équilibre approprié.

équilibre des stocks

Voici trois questions auxquelles vous devez répondre au moment d’élaborer le plan de gestion des matériaux et des produits de votre entreprise.

1. Quel est le moteur de votre production?

Comme nous avons mentionné dans « Fabrication aux prévisions ou à la demande : qu’est-ce qui vous convient le mieux? », le volume de production peut être établi selon les prévisions de la demande ou la demande réelle. Chaque méthode présente des avantages, selon le secteur d’activité et le produit.

Il est essentiel pour votre entreprise de déterminer quelle est la meilleure méthode de production pour maximiser les économies tout en réduisant les stocks nécessaires.

2. Quel est le volume idéal de stocks de matériaux ou de produits?

Déterminez les volumes de stocks minimal et maximal dont votre entreprise a besoin pour bien fonctionner. Vous saurez ainsi quelle est votre « zone de sûreté » qui vous aide à maintenir la quantité appropriée de matériaux et de produits. Si les quantités de vos stocks se situent en dehors de cette zone, vous pouvez corriger vos achats et votre production en conséquence.

L’utilisation d’une zone de sûreté empêche également les entreprises d’acheter un article en trop grande quantité et ainsi monopoliser inutilement leurs capitaux liquides. Maintenez vos stocks dans la zone de sûreté et vous disposerez de plus de liquidités lorsque vous en aurez besoin.

3. Comment faites-vous le suivi de vos stocks?

Des systèmes évolués, comme les logiciels d’instruction de travail et les PGI, permettent aux fabricants d’effectuer le suivi de leurs stocks en temps réel. Le système fait le suivi de l’utilisation des matériaux en tenant compte du volume en cours de transformation ou transformé en produits finis. De cette façon, les entreprises ont une meilleure compréhension de leurs volumes de stocks passés, présents et futurs et, par le fait même, de leurs besoins.

Les commandes récurrentes de matériaux peuvent également être automatisées. Au fur et à mesure que vous utilisez et vendez des produits, votre système surveille de près vos stocks en fonction de la zone de sûreté prédéterminée. Lorsque les volumes de stocks quittent la zone, le système informe les personnes appropriées et passe les commandes, le cas échéant.

Problème no 3 : Marge brute inexacte

Tous les problèmes de fabrication mènent éventuellement à une discussion sur la marge brute. La question est : « Quels sont nos profits après les dépenses? » Pour cette raison, la marge brute constitue un critère déterminant pour savoir si votre entreprise et vos investissements sont rentables.

Si votre évaluation de la marge brute est inexacte ou peu respectée, vous pourriez perdre des clients au profit de vos concurrents qui comprennent mieux leur production et leur flux de trésorerie. Il est essentiel d’utiliser des outils de surveillance des dépenses et de la productivité afin de maintenir des coûts bas et des revenus élevés.

Malheureusement, les entreprises se concentrent trop souvent sur les dépenses directes et les stratégies d’établissement des prix; elles oublient parfois les répercussions que les activités inefficaces et le temps perdu peuvent entraîner sur la marge brute. La productivité et l’efficience de vos travailleurs et de votre exploitation influent autant sur vos résultats financiers que le coût des matériaux.

Comment calculer la marge brute

marge brute

Avant d’examiner en profondeur des façons d’accroître la rentabilité, il est utile de définir le calcul de la marge brute. Il s’agit d’une équation simple qui tient compte des ventes nettes et du coût des produits vendus (CPV) pour déterminer les revenus économisés.

Marge brute= [(ventes nettes - CPV) / ventes nettes] x 100/strong>

Par exemple, si vos ventes nettes de l’année sont de l’ordre de 120 000 $ et votre CPV est de 75 000 $, la marge brute est calculée comme suit :

[(120 000 $ - 75 000 $) / 120 000 $] x 100 = 37,5 %

Plus votre marge brute est élevée, plus votre entreprise fait de l’argent. Il est important de noter que les entreprises récentes ont souvent une marge brute plus faible en raison des investissements initiaux élevés. La marge brute varie également d’un secteur à l’autre. Donc, pour comparer des chiffres, il est préférable de le faire avec les résultats d’un concurrent dans le même secteur d’activité.

Solution: 3 Façons d’accroître votre marge brute

Au moment d’envisager des façons d’accroître la marge brute, le réflexe est d’augmenter les prix et de chercher des matériaux moins chers. Mais, utilisée à outrance, cette méthode peut avoir des effets négatifs sur vos consommateurs et vos produits. Les entreprises devraient plutôt chercher des façons de rendre leur production plus efficiente et simplifiée.

Voici trois façons clés d’accroître votre marge brute et de simplifier votre exploitation sans compromettre la qualité et la valeur pour vos clients.

1. Calculez vos chiffres, les petits comme les gros.

Comme nous l’avons déjà mentionné, en matière de gestion de données et des stocks, la clé est la connaissance. Si vos chiffres en matière de stocks et de main-d’œuvre ne sont pas exacts ou pas à jour, vos chances de prendre des décisions éclairées ou d’améliorer vos activités sont minces.

Une façon d’acquérir les connaissances les plus précises est d’obtenir une vue d’ensemble et une vue détaillée de votre marge brute. Examinez la marge brute de toute votre entreprise, mais également de chacun de vos produits, services et divisions. Vous pourrez ainsi déterminer quels sont les secteurs les plus payants et quels sont ceux qui doivent être améliorés.

2. Productivité + efficience = rentabilité

Le temps, c’est de l’argent. Le temps perdu sur le plancher de production aura assurément des répercussions sur la marge brute. Les entreprises doivent donc s’efforcer de limiter les pertes et d’adopter une approche véritablement simplifiée.

Après l’étape précédente, commencez à déterminer les secteurs qui présentent une marge brute inférieure à la moyenne. Ce sont les endroits où il faut commencer à réduire les pertes et à apporter des améliorations.

3. Investissez dans un système d’automatisation de votre processus de suivi des données.

Peu importe le produit ou l’article assemblé, le processus de fabrication comporte de nombreuses étapes répétitives. Qu’il s’agisse de lire des numéros de série, de transférer de l’information ou d’entrer des données sur la qualité, ces activités monopolisent du temps de production et, invariablement, contribuent à réduire la marge brute.

Heureusement, grâce aux avancées technologiques de l’industrie 4.0, il est de plus en plus possible de confier ces tâches répétitives à des systèmes intelligents autonomes. Munis d’outils comme VKS Connect, les fabricants peuvent automatiser la saisie de données et extraire les données directement des outils et des systèmes utilisés. Cette simplification du processus permet aux fabricants de recueillir des données sans que le temps de production ni la marge brute en souffre.

La connaissance est votre plus grande richesse

la connaissance est votre plus grande richesse

La compréhension et la sagesse permettent de résoudre les problèmes de fabrication modernes. La façon de recueillir, d’analyser et d’appliquer les données a une grande incidence sur votre entreprise. À l’aide d’une approche saine de gestion des données, votre entreprise peut fonctionner de façon optimale et fournir un rendement maximal. La gestion des stocks ne doit plus être un jeu de devinettes; une bonne planification stratégique et d’excellentes connaissances feront croître la marge brute.

Que ce soit pour mieux comprendre votre exploitation, tenir des stocks plus équilibrés ou suivre en temps réel votre productivité, notre logiciel d’instruction de travail offre des fonctionnalités conviviales et puissantes d’acquisition et d’analyse des données.

Whether you need insight into your operation, a more balanced inventory, or real-time productivity tracking, our work instruction software makes data acquisition and analysis easy and powerful.

This website uses cookies to provide you with the best user experience. By clicking the “Accept” button, you agree to our Privacy Policy and use of cookies. You can disable cookies through your browser's privacy settings.